Sud ptt
Accueil du site > iphone > Activités télécoms > Orange contraint d’embaucher !

Orange contraint d’embaucher !

mercredi 5 octobre 2016, par Philippe C.

La direction du groupe annonce 1000 recrutements supplémentaires en 3 ans

La direction du groupe a invité les organisations syndicales du groupe pour un rendez-vous programmé autour des questions d’emplois. Alors que le secteur des télécoms accumule les bénéfices, les opérateurs et les entreprises sous-traitantes se pressent d’économiser sur le coût du travail. Ce 29 septembre, Stéphane Richard accompagné de Jerôme Barre (DRH) a annoncé qu’au regard de l’activité du groupe en France, le nombre de recrutements pour les années 2016 à 2018 en France passerait de 6000 à 7000. La direction a convenu qu’elle avait sous estimé les flux vers les services clients et que les services techniques étaient de plus en plus démunis.

L’annonce d’Orange répond - partiellement - aux demandes des organisations syndicales qui réclament des recrutements en nombre pour combler les 20 000 départs (18000 Equivalent Temps Plein) annoncés de 2016 à 2018.

Malheureusement, la direction a convenu que pour l’année 2015 encore, elle n’a pas su respecter l’accord égalité professionnelle du 9 juillet 2014. Seulement 24,6 % des recruté-es sont des femmes alors que l’entreprise s’était engagée à respecter l’objectif de 36% qui est le taux de féminisation des effectifs. Sud regrette également l’augmentation de la sous-traitance à 23% des effectifs.

Les salarié-es d’Orange sont aujourd’hui victimes des pressions d’un travail croissant et en pleine évolution. Les connaissances acquises par les un-es sont oubliés dans l’urgence des départs. Les « chargé-es d’affaires » de l’unité d’intervention des pays de loire en grève majoritaire le 28 septembre illustrent la colère qui gronde dans les services. Les salarié-es souhaitent des embauches pour partager leur travail et qu’on reconnaisse enfin les nouvelles qualifications acquises.

Pour répondre à cette insatisfaction, il est grand temps que la négociation entamée depuis plusieurs mois sur la reconnaissance des qualifications aboutisse sur des mesures satisfaisantes pour tou-tes. Sud se félicite de cette première annonce de recrutements supplémentaires. C’est enfin la reconnaissance de l’insuffisance des effectifs que nous dénonçons depuis des années. Sud s’emploiera avec les salarié-es et sollicitera les autres organisations syndicales pour presser Orange d’embaucher plus.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0